Accueil Sécurité sociale Mutualité Les jeunes heureux de travailler en mutualité !

Les jeunes heureux de travailler en mutualité !

Adhésion aux missions et aux valeurs de la Mutualité, taux élevé de satisfaction au travail… Les jeunes sont heureux de travailleur pour le mouvement mutualiste.  C’est ce qui ressort de la première étude de l’Association Nationale des Employeurs de la Mutualité (ANEM) réalisée par l’IFOP. 

83 % des salariés en mutualité se déclarent satisfaits de leur situation professionnelle actuelle, soit un score supérieur de 7 points à l’ensemble des salariés français de moins de 35 ans (76 %). 

5 facteurs contribuent à ce degré élevé de satisfaction : 

  • Le niveau d’autonomie dans le travail : 93 % de satisfaction (contre 89 % pour la moyenne de cette classe d’âge) 
  • L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle : 92 % (contre 76 %) 
  • L’ambiance de travail : 89 % (contre 79 %) 
  • L’intérêt du travail : 89 % (contre 80 %) 
  • Le contenu du travail : 87 % (contre 82 %) 

La qualité des relations avec l’entourage professionnel joue également un rôle significatif : 97 % des personnes interrogées se déclarent satisfaites de leurs relations avec leurs collègues, à comparer à la moyenne de 87 % enregistrée chez l’ensemble des salariés de cette tranche d’âges (+ 10 points). 

9 jeunes salariés mutualistes sur 10 ont une bonne image
de leur entreprise 

Les jeunes salariés mutualistes accordent une large place aux missions assurées par les mutuelles et aux valeurs qu’elles portent. L’utilité sociale des entreprises mutualistes concourt de manière importante à leur sentiment de fierté. Sollicités par l’IFOP, 91 % se déclarent ainsi d’accord avec l’affirmation suivante : « Mon employeur mutualiste est un acteur qui contribue à l’accès aux soins et à la protection sociale pour tous. » 

Les jeunes sondés accordent aussi leur assentiment aux assertions suivantes : 

  • « Je me sens utile aux adhérents, patients et usagers » : 88 % 
  • « Je suis fier(ère) de travailler dans le secteur mutualiste » : 87 % 
  • « Je suis en phase avec les valeurs mises en avant par mon employeur mutualiste » : 87 %
  • « L’employeur mutualiste est particulièrement engagé sur le plan sociétal » : 79 % 

Au total, 88 % des personnes interrogées ont une bonne image de leur entreprise mutualiste : c’est 14 points de plus que la moyenne en France pour la même tranche d’âges. 

L’enquête réalisée par l’IFOP à l’initiative de l’ANEM met en évidence la spécificité du secteur mutualiste, qui répond auxbesoins d’utilité sociale et de sens des jeunes générations. Les mutuelles et unions mutualistes savent également offrir à leurs jeunes salariés un environnement favorable, illustré par un niveau élevé d’autonomie dans le travail et un respect de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. 

François Fillonhttp://www.vivamagazine.fr
Directeur de la rédaction du magazine Viva, François Fillon s’intéresse à l’économie sociale et plus particulièrement aux questions de protection sociale.

LES DERNIERS BILLETS

Thierry Beaudet : « les dépenses hospitalières sont devenues le premier poste de remboursement des mutuelles »

« Les dépenses hospitalières sont loin d’être supportées à 100% par la Sécurité sociale, elles sont devenues le premier poste de remboursement des mutuelles, avec 24% de leurs remboursements. » assure Thierry Beaudet, président de la Mutualité française.

L’organisation de notre système de soins est-elle encore possible ?

Il y a juste un an, le président de la République annonçait le Plan « Ma santé 2022 » qui avait pour but...

Un « Pacte de refondation » pour les Urgences

Alors que 250 sites sont en grève à travers tout le pays, la ministre de la santé a présenté lundi, une...

Dépenses de santé : Le reste à charge des ménages diminue

La Drees a présenté ce mardi 10 septembre son Panorama des dépenses de santé en 2018. Un rapport qui constitue la...