Accueil Sécurité sociale Mutualité Arthur Havis : « Ecouter Voir veut incarner les valeurs du...

Arthur Havis : « Ecouter Voir veut incarner les valeurs du mutualisme »

Les Opticiens mutualistes et Audition mutualiste deviennent Ecouter Voir, nouvelle marque d’optique et d’audition en France. S’appuyant sur une présence de plus de vingt ans sur le marché français, cette marque se positionne comme 5e acteur du marché de l’optique et 3e de l’audition.  Rencontre avec Arthur Havis, directeur général du réseau Ecouter Voir.

Arthur Havis, Ecouter-voir
Arthur Havis, Ecouter-voir

Pourquoi rapprocher ces deux enseignes et les unir ?

Il y a aujourd’hui une nécessité de créer une synergie entre nos deux métiers et ceci pour des raisons d’évolutions sociétales, règlementaires, comme le 100 % santé, mais aussi à cause du vieillissement de la population.

Parallèlement à cela, nous avons face à nous des acteurs du marché qui développement de nouveaux concepts, de nouvelles expériences. Nous devons répondre avec nos valeurs fortes.

Le terme « mutualité » a disparu du nom, c’est un choix ?

Il n’a pas disparu, il est aujourd’hui dans la base-line (« Ecouter voir, optique et audition mutualiste »). 

Jusque-là, trop de clients potentiels ne poussaient pas la porte des enseignes des Opticiens mutualistes et d’Audition mutualiste, pensant que nous ne nous adressions pas à eux car ils n’étaient pas mutualistes ou ne pensaient pas l’être. Avec notre nouveau nom, c’est aujourd’hui la réaffirmation de notre ouverture à tous. 

Et puis, pour nous, le mutualisme n’est pas un mot, ce sont des valeurs que nous incarnons.

Justement, quelles sont ces valeurs, et comment vous distinguez-vous des autres acteurs de l’optique et de l’audition ?

Nous pouvons nous définir en quatre mots. Nous sommes responsables, solidaires, transparents et collaboratifs. 

Responsables. Avec une responsabilité sociétale tout d’abord. Je vous dirai par exemple que nous développons aujourd’hui la gamme « Juste », qui a permis de sauver 70 emplois dans le bassin d’Oyonnax.  

Solidaires. N’oubliez pas que nous avons été précurseurs du tiers payant. Ensuite, par exemple, les anciennes paires que vous nous rapportez trouvent une seconde vie dans les associations partenaires qui s’occupent des plus précaires. 

Transparents. Ici pas d’offre de deuxième paire à un euro. Vous payez le prix juste que nous affichons et que vous expliquons. Pas de fausses promesses, donc.

Collaboratifs. Nous n’imposons pas une « prestation commerciale », pas de surprise. Nous construisons, avec nos clients, la réponse qui leur convient. 

J’aimerais terminer en rappelant que nous bénéficions d’une réelle indépendance liée à notre forme juridique. Nous n’avons pas d’actionnaires, donc pas de dividende à redistribuer. Les résultats sont pour nos clients. 

ÉCOUTER VOIR EN CHIFFRES

  • 5e acteur en optique avec 8 % de parts de marché 
  • 3e acteur en audition avec 10 % de parts de marché 
  • 600 millions d’euros de chiffre d’affaires dont 500 millions d’euros pour l’optique et 100 millions d’euros pour l’audition 
  • 1 200 points de vente en France dont 751 points de vente en optique et 444 en audition 
François Fillonhttp://www.vivamagazine.fr
Directeur de la rédaction du magazine Viva, François Fillon s’intéresse à l’économie sociale et plus particulièrement aux questions de protection sociale.

LES DERNIERS BILLETS

Covid-19 : « Aux U.S.A, la peur de la facture s’ajoute à la peur de la maladie »

Alors que les Etats-Unis sont durement frappés par l’épidémie de coronavirus, les Américains ne connaissent pas l’égal accès aux soins. Leur couverture étant...

« Croissance record du recours à la téléconsultation en mars », annonce l’Assurance maladie

486 369 téléconsultations ont été facturées à l’Assurance Maladie pendant la semaine du 23 au 29 mars. Ce chiffre illustre la croissance...

Isolement en Ehpad : le comité national d’éthique donne son avis

Saisi par le gouvernement, le Comité Consultatif national d’éthique a dû se prononcer en urgence sur la question de l’isolement des...

Jean-Paul Benoit, président de la Fmf : « Cette crise agit comme un révélateur »

Jean-Paul Benoît, président de la Fédération des Mutuelles de France revient sur la crise du Covid-19, son origine, ce qu'elle révèle...