Accueil Spécial élections François-Xavier Bellamy : « Créer une barrière écologique sur les importations de...

François-Xavier Bellamy : « Créer une barrière écologique sur les importations de l’Europe »

François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains,a participé à « Place de la Santé », le grand oral organisé par La Mutualité Française sur l’Europe sociale. Le professeur de philosophie et adjoint au maire de Versailles a affirmé : « C’est une joie d’être parmi vous pour parler ensemble de cette question de la relation du social à l’Europe ». Pour lui, « l’Europe est nécessaire mais il faut changer la manière dont elle se construit. »

C’est un constat alarmant qu’a dressé François-Xavier Bellamy : « L’Europe est très malade. Elle devrait nous renforcer, elle nous fait défaut, elle nous trahit même. » Face à cela, « l’Europe doit se transformer. La crise européenne rend la réforme possible car sinon l’Europe va se défaire. » Quelle type de réforme ? « Il faut sortir de la naïveté et cesser d’ouvrir notre marché unique face à des acteurs qui ferment le leur. Ceci, en appliquant une stricte réciprocité. Il n’y aura pas d’Europe sociale si nous ne savons pas garder nos capacités de travail. »

Quelques propositions :

Bâtir une Europe sociale des projets. Il s’agit de créer une grande cause commune autour des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer « pour que les forces de recherche, les laboratoires, travaillent ensemble et ne se fassent plus concurrence ». 

– Instaurer un véritable principe de subsidiarité. Ce qui veut dire accroître les compétences nationales « en concertation avec les corps intermédiaires comme les mutualistes et les professionnels de santé. » Car, « L’Europe des normes qui s’est construite d’en haut a empêché la libération des compétences. » Plutôt que d’harmoniser les politiques de santé publique sur le tabac et l’alcool notamment, « il faut faire prévaloir la subsidiarité car, culturellement, nous n’avons pas les mêmes références, les mêmes manières de construire la prévention. » 

– Parvenir à l’interdiction de la GPA (Gestation pour autrui) dans tous les pays de l’Union européenne. « Alors qu’en France la GPA est interdite au nom de la dignité humaine et de l’interdiction de disposer du corps humain, il y a des pays européens où elle est possible (Belgique, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Grèce…). Il faut engager le dialogue avec nos partenaires pour que nous parlions d’une seule voix sur cette question. » Sur le sujet sensible pour le candidat du droit à l’avortement, il a affirmé qu’il n’était pas question de le remettre en cause. 

– Mettre en place une barrière écologique sur l’importation des produits étrangers. Ce qui passe par des droits de douane. « Il faut appliquer nos standards écologiques aux produits que nous importons car sinon nous créons un vrai scandale pour ceux qui produisent en Europe et se voient appliquer des normes qui ne sont pas appliquées aux importations. L’Europe doit apporter un nouvel équilibre dans la mondialisation. »

– François-Xavier Bellamy s’est dit « plutôt favorable à une obligation vaccinale au plan européen, car il y a la libre circulation. »

LES DERNIERS BILLETS

Alcool dans les stades : c’est non !

C’est dans un tweet que la ministre de la santé signe la fin de la récréation en s’opposant à l’hypothèse d’un retour...

L’aide médicale d’état dans le viseur du gouvernement

C’est dans nos page qu’Emmanuel Macron s’était engagé, à quelques semaines de son élection à la tête du pays, « à ne...

Un nouveau scandale de l’amiante à la Sncf

22 ans après son interdiction, l’amiante refait parler de lui à la Sncf. C’est le magazine Santé et travail qui révèle...

PMA, filiation, anonymat… La loi Bioéthique examinée à la rentrée

Le projet de loi sur la bioéthique sera examiné à la rentrée. Il a été présenté en Conseil des ministres le...