Accueil Spécial élections Yannick Jadot : « L’Europe est l’échelon efficace pour la protection de...

Yannick Jadot : « L’Europe est l’échelon efficace pour la protection de la santé »

Yannick Jadot, tête de liste Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a participé à « Place de la Santé », le grand oral organisé par La Mutualité Française sur l’Europe sociale. Le député européen, membre du groupe des Verts/Alliance libre européenne, a salué le travail réalisé par la Mutualité Française pour ces élections européennes : « il inspire nos réflexions et notre programme dans cette campagne. »

« L’Europe est l’échelon efficace pour la protection de santé et doit l’être pour la protection sociale ». C’est ce qu’a affirmé Yannick Jadot tout en précisant qu’il s’agit à l’occasion de ces élections européennes de « réconcilier protection environnementale et protection sociale. » Pour démontrer l’efficacité du rôle des écologistes au Parlement européen, Yannick Jadot a noté que le groupe des Verts/ALE vient d’obtenir une victoire devant la Cour de Justice de l’Union européenne qui impose désormais que les évaluations des firmes sur l’impact sanitaire environnemental des pesticides soient transparentes.  

Quelques propositions :

– Mettre en place une haute autorité de la transparence européenne pour contrôler les processus d’autorisation de mises sur le marché des pesticides, processus qui laissent actuellement trop de place aux lobbies.

– Créer une Sécurité sociale de l’environnement à l’échelle de l’Europe, sur le modèle de la Sécurité sociale créée en 1945, pour les victimes des pesticides, des inondations et des dérèglements climatiques. « On va se battre pour la santé environnementale dans cette campagne. Jusqu’à présent, « on a vu des responsables politiques davantage défendre des lobbies que la santé. »

– Créer un géant européen de la batterie électrique pour les voiture. A ce propos, Yannick Jadot a rappelé que la pollution automobile est la cause de centaines de milliers de morts prématurés par an dans l’Union européenne. A l’argument selon lequel la transition écologique en matière automobile mettrait en danger 13 millions de salariés européens, il répond que « ce sont les constructeurs de voitures qui mettent en danger la santé de leurs salariés. Ils font des voitures puissantes, polluantes, au-dessus des normes autorisées. » Et il dénonce les Etats qui ont peu investi dans les transports du quotidien : « Si on ferme les petites gares, si on éloigne les services publics, ce n’est pas un problème de prix de l’essence qui se pose mais de quantité d’essence. »

– Enfin, Yannick Jadot s’est dit favorable à une obligation vaccinale au plan européen. 

LES DERNIERS BILLETS

« Accorder des moyens supplémentaires à l’hôpital est un impératif » Henri Sterdyniak, membre des Economistes atterrés.

Alors qu’une grande manifestation est prévue ce 14 novembre pour réclamer un « plan d’urgence pour l’hôpital public » et mettre...

Ce nouveau monde-là, nous n’en voulons pas !

Par Jean-Paul Benoit, président de la Fédération des mutuelles de France Depuis 1974 et les mesures Giscard, pas...

Le gouvernement réduit l’accès aux soins des étrangers

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé plusieurs mesures remettant en cause les dispositifs d’accès aux soins des personnes étrangères vulnérables....

Plfss 2020 : la commission des affaires sociales du Sénat alerte sur la dette sociale

L’équilibre de la Sécurité sociale, annoncé à grand bruit l'année dernière, aura vécu moins de deux semaines, mis à mal par...