Accueil Mutualité En vingt ans, le nombre de mutuelles a été divisé par cinq

En vingt ans, le nombre de mutuelles a été divisé par cinq

Par la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009, le Gouvernement a été chargé d’établir, chaque année, à destination du Parlement, un rapport présentant la situation financière des organismes d’assurance complémentaire en santé ayant acquitté la taxe de solidarité additionnelle aux cotisations d’assurance maladie complémentaire (Tsa) auprès du Fonds Css. Ce rapport, élaboré par la Drees, présente les résultats obtenus pour l’année 2019.

La concentration du marché de la complémentaire santé se confirme : les vingt plus grands organismes ont gagné 10 points de parts de marché depuis 2011

En 2019, d’après le Fonds Css, 439 organismes (310 mutuelles, y compris les mutuelles substituées, 103 sociétés d’assurances et 26 institutions de prévoyance) exercent une activité de complémentaire santé. Cette même année, le marché de la complémentaire santé compte 16 organismes de moins qu’en 2018, toujours d’après le Fonds Css. Le nombre de mutuelles a été divisé par cinq depuis 2001 et celui des institutions de prévoyance par deux. En revanche, le nombre de sociétés d’assurances a peu baissé durant cette période.

La généralisation de la complémentaire santé d’entreprise, intervenue au 1er janvier 2016, ne semble pas avoir particulièrement accentué la concentration du secteur, en ce qui concerne le nombre d’acteurs sur le marché, dans la mesure où la baisse du nombre d’organismes s’inscrit comme une tendance de long terme.

En 2019, les 20 plus grands organismes concentrent, à eux seuls, plus de la moitié du marché en matière de cotisations collectées et les 100 plus grands (soit plus d’un cinquième des organismes) en détiennent 91 %. Les 20 plus grands organismes ont gagné 10 points de parts de marché depuis 2011. Une part de mutuelles de petite taille subsiste néanmoins.

L’augmentation des cotisations des contrats collectifs, qui ont gagné 4,1 points de parts de marché depuis la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise, ralentit en 2019

En 2019, les contrats collectifs représentent 48 % des cotisations collectées en santé, comme en 2018, contre 46 % en 2016. Ainsi, depuis 2015, dernière année avant la mise en place de la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise, les contrats collectifs ont gagné 4,1 points de parts de marché. L’augmentation de la part des contrats collectifs ralentit depuis 2016, année où elle avait enregistré la plus forte hausse.

Les mutuelles sont davantage positionnées sur les contrats santé individuels alors que les institutions de prévoyance, déjà bien implantées dans les entreprises, le sont davantage sur les contrats santé collectifs.

Le rapport de la Drees étudie également la mise en place progressive de la réforme dite du « 100 % santé » sur l’optique, le dentaire et l’audiologie. Elle a pour conséquences que, pour la deuxième année consécutive, la croissance des prestations dépasse celle des cotisations.

Anne-Marie Thomazeau
Rédactrice en chef adjointe du magazine Viva, Anne-Marie Thomazeau est spécialisée dans la protection sociale et l’économie de la santé.

LES DERNIERS BILLETS