AccueilPrésidentiellePrésidentielle : la mutualité appelle à battre l’extrême droite

Présidentielle : la mutualité appelle à battre l’extrême droite

Quelques jours après le résultat du premier tour de la présidentielle, la FMF et la FNMF ont fait entendre leur voix. Pour faire barrage à Marine Le Pen, les fédérations demandent toutes deux un vote massif en faveur d’Emmanuel Macron.

« En conscience, nous ne pouvons rester muets ». Mercredi 13 avril 2022, la Mutualité Française diffusait un appel à battre l’extrême droite au second tour de la présidentielle. La FNMF assure que l’accession de Marine Le Pen à la présidence de la République mettrait « notre démocratie en péril ». Et demande donc expressément un vote en faveur d’Emmanuel Macron. 

La veille, Les Mutuelles de France publiaient également un communiqué pour fustiger « un projet raciste, homophobe et violent ». Rappelant qu’en cas de victoire, la candidate du Rassemblement national « confisquera le pouvoir. Et détruira l’Etat de droit. » Aussi, la FMF appelle également à voter pour Emmanuel Macron. 

En opposition avec les valeurs mutualistes

Du fait de son histoire et de ses valeurs, le courant mutualiste se devait d’exprimer sa position sur le prochain scrutin. « Le modèle de société incarné par l’extrême droite est en opposition avec le mutualisme », publiait la FNMF. Et pour la FMF : « Tout oppose la candidate d’extrême droite aux Mutuelles de France. Trahir (notre) histoire serait manquer gravement aux valeurs humanistes qui nourrissent notre action quotidienne pour le droit à la santé de tous et toutes. »

Décisives législatives

Pour les deux fédérations, le barrage à l’extrême droite doit être « massif ». « Aucune voix ne doit manquer le 24 avril » pour y parvenir, selon la Mutualité Française. « Quels que soient les choix politiques que nous ayons faits le 10 avril. Et que nous ferons pour les élections législatives. » La FMF rappelle à ce propos que : « ce vote ne constitue en rien une approbation du projet du candidat néolibéral ». Et en ce sens, « les législatives du mois de juin seront décisives. »

2 Commentaires

Comments are closed.

LES DERNIERS BILLETS