Accueil Les débats de la FMF Thierry Beaudet : « Je suis ravi d’être avec vous »

Thierry Beaudet : « Je suis ravi d’être avec vous »

C’est avec un plaisir non dissimulé que Thierry Beaudet, président de la Mutualité française, participait au congrès de la Fédération des mutuelles de France. 

« La Mutualité française fédère la quasi-totalité des mutuelles de notre pays, et les Mutuelles de France en sont une composante importante », assurait Thierry Beaudet à son arrivée au congrès de Brest, lors d’une rencontre avec la presse. C’est le deuxième congrès de la Fmf auquel il participe. Il précise : « Les Mutuelles de France sont une composante particulièrement engagée, militante et solidaire et attachée à la situation des plus fragiles d’entre nous… Et à ce titre, je voudrais les remercier de leur engagement et les écouter pour me nourrir des apports et des contributions de chacun. »

Pour Thierry Beaudet, le thème du congrès – « Bâtir les solidarités nouvelles » – constitue une contribution importante pour le mouvement mutualiste. « Plus que jamais, dit-il, nous avons besoin d’une Sécurité sociale de très haut niveau qui reste le seul patrimoine de ceux qui n’en ont pas. »

Pour lui, dès le déclenchement de la crise de la Covid, la Mutualité a été partie prenante, en étant acteur d’offres de soins et de services, dans ses cliniques, ses crèches, ses Ehpad. « Ainsi avons-nous été en première ligne pour prendre toute notre part et nous occupant des plus vulnérables. » 

C’est pourquoi l’ensemble des mutualistes partagent l’incompréhension et l’inquiétude quand au Plfss en cours d’examen. « Nous ne comprenons pas la taxation des mutuelles. C’est une taxation des mutualistes. Ils payent deux fois l’addition : ils n’ont pas pu se soigner, ils ont dû différer leurs soins et là, on les taxe à hauteur de 1,5 milliard d’euros. Ce n’est juste pas compréhensible. »

Et ce alors qu’il se dit « très inquiet pour le financement de la Sécurité sociale. Il y avait jusque-là une règle : lorsque les pouvoirs publics accordaient des exonérations, elles étaient compensées. Ce n’est plus le cas depuis 2019… »

Enfin, Thierry Beaudet soulignait combien « nous partageons, avec les Mutuelles de France, le constat que nous sommes dans une société fracturée, tant au niveau territorial, social, qu’environnemental… On est dans une société où le dialogue est de plus en plus difficile… Face à cela il y a le mouvement mutualiste. Parce que nous sous sommes mutualistes, nous sommes générateurs de lien social… »

C’est ainsi que le congrès de la Mutualité française, qui se tiendra en juin prochain aura pour thème « Utilité, fraternité, mutualité »…

François Fillonhttp://www.vivamagazine.fr
Directeur de la rédaction du magazine Viva, François Fillon s’intéresse à l’économie sociale et plus particulièrement aux questions de protection sociale.

LES DERNIERS BILLETS